Nouveau dispositif : le volontariat territorial en entreprise (VTE)

Ce nouveau dispositif, en cours de déploiement par le gouvernement, cherche à renforcer l’attractivité des PME du secteur industriel auprès des étudiants et jeunes diplômés.
Selon une étude de BPI France, 57% des PME-ETI françaises sont en manque de talents pour assurer une croissance. Un problème qui pourrait se résoudre grâce au VTE. 
 
À l’occasion du Conseil national de l’industrie, le 23 mai 2019, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et Nicolas Dufourcq, directeur général de BPI France ont officiellement lancé le programme « Volontariat Territorial en Entreprise » ou « VTE ». 
 
Le volontariat territorial en entreprise se calque sur le VIE (volontariat international en entreprise) et sa mise en place permettra à des étudiants et des jeunes diplômés, le temps d’un CDD d’un an, d’endosser des responsabilités et de vivre une expérience au sein d’une entreprise française. Il ne s’agit pas de faire un stage ou d’être en alternance, mais bien de « se faire le cuir » comme l’explique Gabriel Attal, secrétaire d’Etat aux côtés du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse. 
 
Alors que le VIE permet à des étudiants d’aller pratiquer leur activité à l’étranger et donc de répondre aux besoins de grands groupes implantés partout dans le monde, le VTE va répondre aux besoins des PME-ETI (petites et moyennes entreprises-entreprises de taille intermédiaire) françaises, en manque de talents. 
 
Premier objectif : donner du sens et attirer les Millenials
 
Avec cette initiative, les entreprises de l’industrie ne devront plus se contenter à décrire les postes à pourvoir, mais ils devront donner un sens à chaque mission proposée pour que le jeune qui y postule se sente impliqué. 
Elles devront également « séduire » en décrivant l’histoire de leur entreprise et en quoi un jeune talent pourrait avoir un véritable impact bénéfique sur l’entreprise.
 
BPI France s’est engagé à aider les PME- ETI (petites et moyennes entreprises - entreprises de taille intermédiaire) dans leur quête de jeunes talents. Les offres de VTE seront disponibles sur un site spécifique prévu à cet effet pour que les offres ne se perdent pas dans les méandres des sites de d’offres d’emploi. 
 
À terme, BPI France souhaite que le « VTE BPI France » devienne un gage de qualité sur lequel les futurs employeurs pourront s’appuyer pour choisir un candidat.  
 
En ce qui concerne la rémunération, les étudiants toucheront au moins le Smic.
 
Second objectif : contrer la crise du recrutement dans le secteur industriel
 
Cette initiative a, certes, pour but de garder les talents en France afin qu’ils puissent devenir des acteurs de la croissance française, mais le VTE a aussi pour objectif de contrer la crise de recrutement que connaît le secteur industriel. 
Les professionnels de l’industrie ne souhaitent pas connaître une nouvelle fois la crise de la décennie 2006 - 2015 qui vît l’industrie perdre plus de 530 000 emplois et 27 300 entreprises, soit des baisses respectives de 16% et 18%.
Même si la situation s’est depuis un peu arrangée, les PME-ETI restent en recherche de candidats et ceci également au niveau des contrats de formation en alternance.
 
Le VTE fait ainsi partie des initiatives en faveur de l’attractivité et du développement du secteur industriel en France. 
 
100 à 200 offres en septembre 2019 
 
À la rentrée de septembre 2019, BPI France entend pouvoir publier entre 100 et 200 offres de VTE, avec comme objectif d’atteindre les 2 000 offres dans autant de PME d’ici 5 ans. 
 
Aujourd’hui le paysage de l’industrie française est composé de 150 000 PME-ETI, 300 grandes firmes ainsi que 10 000 start-up. À cette heure, une douzaine de territoires sur 136 sont intéressés par la mise en place de ce programme : le Grand Annecy (Auvergne-Rhône-Alpes), la Vallée de l’Huisne et le Pays d’Aigle (Normandie) ainsi que plusieurs territoires d’Occitanie. 
 

Sources : 
« L’exécutif lance le « volontariat territorial en entreprises ». Le Monde, Elise Barthet , 2 avril 2019.
« Le VTE, un nouvel outil pour attirer les talents ». BPI France. 

Antoine Ducarre, juin 2019 - antoineducarre@cidj.com 

Lundi, 24 Juin, 2019